Ah Londres!

Vol annulé la veille, journaux avec comme gros titre: “La Bête de l’Est” en décrivant la météo sur le continent, le vol de remplacement retardé de plus d’une heure … J’étais assise au salon de l’aéroport à six heures du matin. Je prédisais déjà que mon court voyage à Londres serait plein de mésaventures. En effet, je suis arrivé à l’aéroport de Gatwick et j’ai dû attendre une heure de plus avant de me rendre à la gare pour prendre un train en direction de la capitale, qui lui aussi a bien sûr été retardé en raison du mauvais temps! Le premier jour, la météo était horrible. Malgré les couches de vêtements que j’avais endossées, le vent et le froid faisaient ravage. Néanmoins, je suis partie à la découverte de cette ville étrangère et de tout ce qu’elle avait à m’offrir et pour faire court: je ne le regrette pas! Londres est enivrant. Tout en écrivant ces lignes, une nostalgie inexplicable pour un endroit que je n’ai que brièvement entrevu, me submerge.

londra-turu-15

La première chose qui m’a marqué à propos de Londres était à quel point l’architecture est différente. Au cours des derniers mois, je me suis habituée à la silhouette aux allures de la renaissance des bâtiments de Paris et à leurs façades en pierre sculptées avec délicatesse et parmi tous les pays que j’ai visités auparavant, rien ne ressemble à Londres. Cela est normal étant donné que chaque pays est unique. J’ai vraiment apprécié les éléments gothiques, c’est-à-dire les tours complexes et les surfaces murées des églises, des grandes institutions, entre autres. En outre, vous ne pouvez pas passer à côté des briques rouges constituant les grandes stations et d’autres bâtiments; ils ajoutent des éclats de couleurs au ciel gris.

Je suis également tombé amoureuse des petites “allées” qui serpentent à proximité des rues principales. On entend souvent des noms célèbres comme Oxford Street et Piccadilly Circus et oui: ils sont géniaux. Mais allez, nous devons admettre qu’il existe une formule générique pour les grandes rues, les avenues, les boulevards, etc. Vous devez avoir une rue immense, un bon éclairage, de grands bâtiments et des boutiques de créateurs le long de la route. Et ici, à Paris, ma vue a été bénie par un trop grand nombre d’entre elles, donc Londres ne m’a pas beaucoup impressionné dans cette catégorie. Cependant, c’est quand vous prenez  les «raccourcis» et les petites ruelles que vous pouvez réellement apprécier la beauté d’une ville et vous baigner dans son essence même. J’ai eu la chance d’avoir eu l’occasion de le faire! Je me suis retrouvée dans de charmantes petites ruelles juxtaposant les grandes rues, et chaque rue avait sa propre ambiance et sa particularité. Une seconde vous vous promenez dans la mémorable Regent Street et la prochaine vous vous retrouvez face à la merveille qu’est Carnaby Street et ses lumières suspendues la nuit. Un moment vous passez par des restaurants aux parfums alléchants à Soho et quelques chemins plus tard, vous confondez un sexshop pour une librairie (C’était marqué ‘librairie’ pour ma défense!).

london-view

J’ai aussi pris plaisir à essayer de trouver des endroits du ‘Monopoly’ autour de la ville comme Marylebone Station, Bond Street et ainsi de suite. Les fans de Sherlock Holmes voudront peut-être visiter Baker Street et le musée Sherlock Holmes. Le British Museum était une expérience agréable, en plus l’entrée était gratuite donc le détour en valait la peine! Malheureusement, comme le Big Ben était en cours de rénovation, je n’ai pas eu de photo car il était obscurci par une sorte de panneau. Un de mes moments préférés était le food market de Camden et ses innombrables stands de nourriture passant de brioches de Bao aux frites Halloumi parsemées de yaourt et de grenadine. Et n’oublions pas le dessert: de la pâte à biscuits végétalienne aux multiples saveurs avec des noix et des fruits frais aux gaufres géantes recouvertes de chocolat et d’autres ingrédients appétissants. Je dois avoir mangé mon poids en nourriture asiatique ce jour-là. Aussi, rendre visite à la reine était un ‘must’. N’est-ce pas? Je suis donc allée devant le palais de Buckingham et j’ai regardé à travers les portes (espérant secrètement voir quelqu’un de la royauté, mais j’ai fini par être narcissique et prendre des photos de moi).

london-city_3

De plus, les conducteurs en général semblent plus gentils et disciplinés. Je n’ai pas entendu de jurons étouffés, ni de klaxons inquiétants, et les gens dans les voitures étaient très gentils quand il n’y avait pas de feux de circulation. J’aime tellement l’accent britannique que je pourrais l’écouter toute la journée. Je ne sais pas si c’est une sorte de tendance au Royaume-Unis mais plus d’une fois on m’a appelé ‘love’ dans les magasins et je déclare sans vergogne que je l’ai simplement adoré. Cela rend l’accueil beaucoup plus chaleureux.

Je regrette de ne pas avoir pu visiter plus en raison des contraintes de temps et compte tenu que je n’avais que quatre jours. Mais une chose est sûre: Londres, tu me  reverras .

Tessa Lalljee (guest writer)

Reklamlar

Bir Cevap Yazın

Aşağıya bilgilerinizi girin veya oturum açmak için bir simgeye tıklayın:

WordPress.com Logosu

WordPress.com hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Google+ fotoğrafı

Google+ hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Twitter resmi

Twitter hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Facebook fotoğrafı

Facebook hesabınızı kullanarak yorum yapıyorsunuz. Çıkış  Yap /  Değiştir )

Connecting to %s